samedi 5 janvier

5012008

« La menace terroriste a eu raison du Paris-Dakar », annulé par les organisateurs. Voilà plutôt une bonne nouvelle : quelques enfants africains auront la vie sauve. Il semblerait même que ce soit la fin de ce rallye, compte tenu du nombre important de pays d’Afrique qui sont devenus trop dangereux. Mais les organisateurs menacent de déplacer le rallye en Amérique du Sud !

Dans son éditorial, le PDG du journal (c’est samedi) revient sur les voeux de Sarkozy, qui avait parlé d’une « politique de civilisation », reprenant ce concept à Edgar Morin. Lequel s’est montré sceptique sur l’interprétation qui en avait été faite : il préconisait des actes concrets, et de « remettre l’humain au centre de la politique, donner la priorité à la qualité de la vie, retrouver la solidarité et la responsabilité, rechercher le bien-vivre au lieu du bien-être ». Le PDG émet le vœu que c’était bien à ça que pensait Sarkozy. Comme si ce que le gouvernement avait fait ces derniers mois n’avait pas été dans le chemin strictement inverse ! Ah, ça n’est pas demain que le PDG du journal émettra la moindre critique sur les gens de pouvoir.

A part ça, la Folle Journée de Nantes a ouvert ses guichets ce matin. Certains campaient devant les portes depuis hier matin ! Tout ça pour dire : « j’y étais !  » ?




vendredi 4 janvier

4012008

Ségolène Royal vise la tête du PS. Sans doute pour en faire une machine de guerre contre ses concurrents et pour la présidentielle de 2012. La guerre des chefs fait rage, et pendant ce temps-là, Sarkozy et Fillon démolissent tranquillement les acquis sociaux. Pour paraphraser Chirac : notre législation sociale brûle, et le PS regarde ailleurs…

Et l’école Jack Lang de Beuvry dans le Nord doit changer de nom pour – selon la justice – « ne pas porter atteinte au principe de neutralité des services publics ». Le journal, cruel, rappelle la phrase de Jack Lang qui avait accepté cet hommage parce que ça aurait été « la forme suprême de la vanité que de refuser ».

Bartabas n’est pas content : il a saccagé le bureau du directeur de la DRAC parce que celui-ci lui avait annoncé une diminution de ses subventions. Ça ne doit pas être le même Bartabas que celui qui fustigeait les intermittents du spectacle, pendant la grève de 2003, en les traitant plus ou moins d’assistés…

A part ça, le pétrole a atteint la barre des 100 dollars le baril. On parie que ça ne changera rien ?

 




jeudi 3 janvier

3012008

Vous avez aimé le Rwanda, vous allez adorer le Kenya : après des élections présidentielles qui semblent avoir été truquées, les ethnies s’affrontent et s’accusent mutuellement de génocide. Le journal rapporte le témoignage d’une jeune femme mariée à un Français, qui vit au Kenya : c’est la peur qui règne, et le manque d’informations.

C’est parti pour les élections américaines : l’Iowa est le premier état à voter pour les caucus, et il est de tradition que le vainqueur en Iowa gagne l’élection finale. Clinton-Obama chez les Démocrates, Huckabee-Romney chez les Républicains, deux duels à suivre, mais les prétendants sont nombreux.

Le journal est fidèle à sa tradition catholique : « Travail le dimanche : les Eglises sont contre ». Déjà qu’il n’y a plus grand monde à aller à la messe…

José Bové commence sa grève de la faim contre les OGM. Et le journal publie une longue interview d’un ardent défenseur des OGM. Comme disait Godard, c’est ça l’objectivité : « 5 minutes pour Hitler, 5 minutes pour les Juifs ».

A part ça, la droite nantaise s’empare, comme prévu, du nombre de voitures incendiées pour polémiquer. Quelqu’un avait écrit que la droite française était la plus bête du monde. La droite nantaise est la plus bête de France…

 




mercredi 2 janvier

2012008

La nuit du réveillon a respecté les traditions : pas mal de voitures brûlées en France. Moins que d’habitude, dit le gouvernement. Plus que d’habitude à Nantes, malgré les deux cents policiers mobilisés. On peut faire confiance à la droite locale pour exploiter le chiffre.

Mais l’évènement principal pour le journal, c’est l’interdiction de fumer dans tous les lieux publics, y compris les cafés et les restaurants : deux articles sur le sujet, un en pages nationales, l’autre en pages locales. Pour faire simple, les fumeurs râlent, les non fumeurs sont contents : quelle surprise !

Les voeux de Sarkozy ont été aussi convenus que d’habitude, malgré les effets d’annonce. A part l’éditorial, le journal ne se fatigue pas, qui se contente du verbatim, en page 4 et sans commentaires.  Et dans l’éditorial, cette phrase à propos de Sarkozy : « Il a beau avoir annoncé qu’il allait chercher la croissance avec les dents, on a vu les dents, mais pas la croissance » !

A part ça, Lascaux est menacé par un champignon : encore une conséquence du réchauffement climatique…




lundi 31 décembre

31122007

Décidément, les éditorialistes du journal doivent être en vacances : c’est encore le PDG qui signe celui d’aujourd’hui ! Et il doit avoir des choses à demander au gouvernement : « Grâce à Nicolas Sarkozy et aux pays qui ont accepté ses propositions, particulièrement l’Allemagne, la France a relancé l’Europe en 2007″. Rien que ça. Sinon, rien à signaler dans ses voeux : de la paix, un monde meilleur, gnangnan comme d’habitude, quoi.

GDF augmente ses prix de 4%, et râle : ça n’est pas suffisant. Aucune pudeur, décidément…

..D’autant que quelques pages plus loin, le journal nous parle de Françoise, qui n’a que l’électricité nécessaire pour des ampoules, pas pour se chauffer. L’EDF lui avait coupé le courant en septembre et lui a remis quelques Kwh. La loi est fantastique : elle interdit les coupures entre novembre et mars… mais elle ne prévoit pas le rétablissement du courant s’il a été coupé avant ! Pierre Desproges avait raison : on vit une époque formidable.

A part ça, les gens chauffent trop chez eux : c’est fou le nombre d’incendies qui remplissent les pages de faits divers !




samedi 29 décembre

29122007

Le Pakistan est dans la tourmente après l’assassinat de Benazir Bhutto. L’éditorial du journal - c’est samedi, c’est le PDG qui s’y colle à sa façon cathobonsentimentale – lui rend hommage et attribue l’attentat à une « mouvance islamique extrémiste ». En clair : Al-Qaïda. Et en page 3, on indique effectivement que l’attentat a été « revendiqué par Al-Qaïda ». Pourtant, sur le fil RSS du Monde, une info de l’agence Reuters est titrée : « Violences au Pakistan, Al Qaïda dément avoir tué Benazir Bhutto ». Il va sûrement falloir du temps pour connaître la vérité, à supposer qu’on la connaisse un jour. Mais, dans la série « A qui profite le crime », il n’est pas sûr qu’Al-Qaïda soit mieux placé que le général Musharraf, chef de l’état pakistanais.

La trève est, comme d’habitude, une bonne période pour les coups bas gouvernementaux : Fillon veut supprimer la durée légale du travail. Même le journal, qui n’est pas spécialement gauchiste, trouve ça un peu fort de café : « Au moment où le pouvoir d’achat des Français baisse, la nouvelle promesse qu’adresse Nicolas Sarkozy aux Français est : travaillez plus, il n’en restera rien », ironise, pour sa part, le PS. Ce qui n’est pas exact. Un salarié qui, à la suite d’un accord d’entreprise, effectuerait à l’avenir 39 heures « normales », au lieu de 35 heures + 4 heures supplémentaires actuellement, travaillerait autant… pour gagner moins.

A part ça, la justice veille sur de dangereux terroristes : « Il volait pour se nourrir : deux ans de prison ».

 




vendredi 28 décembre

28122007

Deux articles sur les prisons encore dans le journal. D’abord on a installé des cabines téléphoniques à la maison d’arrêt de Metz pour que les prisonniers puissent téléphoner. Deux infos en une : avant ils ne pouvaient pas téléphoner, maintenant ils peuvent. Enfin, à condition de pouvoir payer et de téléphoner à des numéros autorisés par l’administration. Empêcher les gens de communiquer, c’est vraiment ajouter de l’humiliation à la privation de libertés.

D’autre part, à Nantes, le tribunal administratif (T.A.) a rejeté la plainte de l’OIP (Observatoire International des Prisons) qui trouvait que la prison de Nantes était surpeuplée (400 prisonniers pour 291 places). Le T.A. a dit que oui, bon, c’est vrai, il y a un peu trop de monde, mais c’est moins grave que si c’était pire et que d’ailleurs, des travaux sont en cours, et qu’il y aura une nouvelle prison en… 2010 ! Les prisonniers sont priés de patienter (en lisant le journal ?) pour avoir leurs 7 mètres carrés d’espace vital chacun…

A part ça, question existentielle à la une du journal : faut-il mâcher les huîtres ? La réponse est (fine de) claire : oui !




jeudi 27 décembre

27122007

Après leur procès au Tchad, les six militants français de l’Arche de Zoé sont condamnés à 8 ans de travaux forcés. D’après le journal, ils vont faire l’objet d’un « transfèrement » – quel mot étrange – vers la France où ils vont purger leur peine (celle-là ou une autre : ce ne serait pas surprenant qu’ils soient libérés assez rapidement). Les réactions rapportées par le journal sont toutes favorables aux Français.

On sent bien que l’information autour de cette affaire est très parcellaire. Mais, pendant ce procès, on a peu vu, dans le journal, de vraie réflexion sur les dérives de l’humanitaire, notamment en Afrique. Et notamment autour des enfants. Sans doute parce que des gens qui vont chercher de gentils petits Noirs pour les faire adopter par des femmes françaises en mal d’enfant ne peuvent pas avoir de mauvaises intentions. On les fait sortir de leur misère, n’est-ce pas ? Mais que deviendront ces bons sentiments quand des femmes brésiliennes, ou tchadiennes, ou d’ailleurs, adopteront des petits Français ? A la vitesse où le niveau de vie se dégrade dans certains milieux, ça ne saurait tarder.

A ce propos, le journal nous apprend que la part du logement passe de 10,8% du revenu pour les familles les plus aisées à 24,8% pour les famille les plus pauvres. Evidemment, l’article se borne à l’aspect sociologique du problème : le journal n’est pas un journal militant.

Et pour ne pas nous gâcher la journée avec ces tristes nouvelles, le journal se fend d’un reportage dans les ateliers de Vuitton, là où « le client fortuné est roi ». Comme on risquerait d’avoir le vertige, aucun prix des excentricités demandées par les clients n’est donné…

A part ça, la SNCF a du souci à se faire : deuxième fois en trois jours qu’on lui brûle des câbles de signalisation le long d’une voie TGV. Lundi, c’était près d’Amiens, mercredi près d’Aix. Ce serait bien surprenant que les saboteurs s’en tiennent là.




mercredi 26 décembre

26122007

Décidément, c’est toujours Noël : le journal nous apprend qu’il est distribué gratuitement dans toutes les prisons de l’Ouest. Du coup, on a droit à un nouvel éditorial du PDG avec les bons sentiments d’usage. Rien que le titre : « Un chemin ouvert à l’espérance ». Et le contenu est du même tonneau avec, au sommet : « La vie est aussi pleine de bonté ».

Bon. C’est forcément une bonne idée de donner le journal à lire aux détenus. Noyer ça sous une couche de bons sentiments n’en est pas une. On est bien là dans la tradition catholique et dame patronesse bien pensante du journal. D’après Libération, les surveillants de prison n’étaient pas trop d’accord : « Certains demandaient si on n’allait pas distribuer des croissants ». Et finalement, ile ont eu droit à des tarifs d’abonnement préférentiels ! Mais, de ça, le journal ne parle pas. Trop de pudeur tue la pudeur…

Un journaliste a été libéré. Son nom ne laisse guère de doute sur ses origines : Gwen Le Gouil. Donc, pour le journal, ça n’est pas n’importe quel journaliste, c’est un journaliste finistérien. Il y a bien longtemps, le journal avait publié un article, quelques jours après le coup d’état du 11 septembre 1973, au Chili : Augusto Pinochet avait des origines bretonnes ! La fierté régionale avant la réflexion politique…

A part ça, la vie de famille n’est pas rose tous les jours : « Il écrase son beau-frère en sortant du garage » – « Il tue sa petite amie lors d’une partie de chasse » – « Rouée de coups (par son compagnon) chez elle la veille de Noël »




lundi 24 décembre

25122007

Ça ne rate pas : l’éditorial du PDG du journal s’intitule sobrement « Noël » et liste, comme d’habitude, tous les lieux communs : « Noël, c’est le temps où tout s’apaise pour laisser place à la joie[...] C’est aussi [...] un point de départ : la naissance de l’enfant autour duquel nous nous réunissons est une promesse. » Avec une jolie image naïve d’un plasticien nantais : Alain Thomas, représentant une crèche, et dont on nous dit qu’elle est exposée dans la cathédrale de Nantes.

Julien Gracq est mort. L’hommage de l’ancien maire d’Angers est le plus concis : « Rien à dire sur ce monsieur ». Dans La forme d’une ville, où il décrit Nantes, la ville où il a enseigné longtemps, Julien Gracq a quelques mots pour Angers : « Le génie d’Angers – s’il y a un génie du lieu – m’a toujours paru être celui du confinement: son site mesquin, choisi à l’écart du fleuve, sur un affluent de médiocre calibre. » Et, même s’il reconnaît que « La ville a changé depuis mon enfance. », ce n’est pas forcément en bien : « Elle s’est animée : elle a troqué sa nonchalance presque paysanne pour une agitation de commande, sans grand substrat, qui y rend plus d’une fois la promenade ingrate« . Ceci explique sans doute cela.

A propos de l’extrait sur Angers, il correspond très exactement (les ellipses avec (…) comprises) à un extrait trouvé sur le site Tout Angers, rédigé par Mathieu Doucet. Le hasard, surement…

« Le festival des Trois continents recrute… » des successeurs à Philippe et Alain Jalladeau, les fondateurs du festival nantais de cinéma d’ailleurs, qui se verront « confier une mission spéciale anniversaire ». Trente ans après, une page se tourne….

Le titre du jour : « L’avenir des bars à narguilé part en fumée ».







meteojerem |
La Fontaine de Maintenon |
High-TecK™ |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jean's blog
| Agrocarburants, un réel inv...
| Un pékin dans la ville